LES ATOUTS ECONOMIQUES ET TOURISTIQUES DE LA VILLE DE PORTO NOVO - Services linguistiques et marketing

LES ATOUTS ECONOMIQUES ET TOURISTIQUES DE LA VILLE DE PORTO NOVO

Porto-Novo, capitale politique du Bénin, ville calme, ville de charme, détient en son sein une belle histoire depuis son origine jusqu’à sa modernisation.
Essayons de faire un clin d’œil pour mieux appréhender les atouts de cette ville pleine d’histoire.
Situé au sud du Bénin à 30 km de Cotonou, la ville de Porto-Novo est localisée entre 6°30 de latitude nord et 3°30 de longitude Est. Elle est limitée : au Nord par les communes d’Akpro-Missérété, d’Avrankou et d’Adjarra ; au Sud par la commune de Sèmè-Podji ; à l’Est par la commune d’Adjarra ; à l’Ouest par la commune des Aguégués.
Nommée ville créative par l’UNESCO, la capitale du Bénin bénéficie de cet honneur à cause de la créativité de sa population dans les domaines comme l’artisanat et les arts populaires, le film, la gastronomie, les arts numériques, la littérature, la musique et enfin, le design.

L’économie locale de Porto-Novo repose essentiellement sur le secteur informel. Le secteur formel n’est pas développé. On ne note pas une spécialisation de la ville dans une activité économique précise. Cependant, Porto-Novo demeure la métropole des grands commerçants béninois aux chiffres d’affaires relativement importants.

Agriculture
Avec les nouveaux découpages administratifs subséquents à la décentralisation, Porto-Novo rural n’existe plus. Les activités de production végétale à Porto-Novo présentent de plus en plus les caractéristiques d’une agriculture urbaine qui a besoin d’un accompagnement technique conséquent en vue de son développement.
En effet, la production agricole à Porto-Novo est réduite : au maraîchage et à la pisciculture dans les zones lagunaires ou dans les basfonds, aux cultures de case pratiquées dans les ouvertures de voies non aménagées et sur des parcelles non bâties, à la production animale et aux activités de transformation.

Elevage
L’élevage joue également un rôle important dans la vie socio-économique de la municipalité de Porto-Novo. Il est pratiqué par beaucoup de ménages.
Le mode d’élevage souvent pratiqué est la divagation. Parfois, quelques animaux sont en claustration. Les éleveurs individuels sont très nombreux et font l’élevage dans les concessions sans soins. Généralement il s’agit d’un élevage traditionnel en divagation qui constitue un mode d’épargne pour la plupart des pratiquants individuels. Les statistiques sur l’élevage mentionnent l’existence d’une vingtaine d’éleveurs professionnels qui pratiquent un élevage intensif en enclos.

Tourisme et hôtellerie
Les secteurs de tourisme et d’hôtellerie sont des secteurs importants et en expansion à Porto-Novo.
En matière d’infrastructures hôtelières, la ville de Porto-Novo dispose de quelques hôtels. Entre autres, on peut citer : Dona, la Capitale, Ayélawadjè, Beaurivage, Freedom Palace, les Ambassadeurs, le Président, le Palais, etc.

Culture et artisanat
Le patrimoine culturel de la ville de Porto-Novo est riche et diversifié. Il est caractérisé par :

– Cinq (5) palais royaux. Il s’agit de : Palais Honmè, Palais Toffa 1er, Palais du Roi de Porto-Novo (Roi Kpotozounmè), Palais du Roi Onikoi, Palais d’initiation des rois.

– Plusieurs temples et lieux de cultes basés sur les valeurs traditionnelles.

– Plusieurs lieux de cultes issus des croyances importées et constitués par une dizaine de grandes églises, au moins 25 mosquées centrales et les quatre (4) places Idi.

– Trois (3) musées ou centres d’information culturelle. Il s’agit des musées ethnographiques, Honmè et da-Silva.

– Plusieurs groupes folkloriques traditionnels tels que « Adjogan », « Bourian », « Ayinla », etc.

– Une dizaine de sites et infrastructures culturelles tels que le temple du monstre à neuf têtes, la place Bayol, la place Olory Togbé, le centre international de rencontre des jeunes de la francophonie, la maison internationale de la culture, etc.

Les activités culturelles majeures sont organisées autour de Zangbéto, Ogboni, Egungun, Oro, vodoun, folklore, Adjogan, Bourian et les arts plastiques.

L’Unesco, le groupe de conservation du patrimoine mondial et le gouvernement béninois se sont donnés comme objectifs de sauvegarder et de valoriser l’originalité de la ville de Porto-Novo caractérisée par un mélange de cultures anciennes.

Patrimoine urbain
Porto-Novo est une des capitales au patrimoine les mieux préservés. L’architecture y présente un style original avec des influences brésiliennes et françaises. Les arbres sacrés sont aussi un élément important de ce patrimoine.
Ces atouts recensés et certainement d’autres font d’elle une ville historique.

Source: beninespoir.com

Nous espérons que vous avez aimé cet article. N’hésitez pas à nous laisser vos questions, vos commentaires ou vos suggestions.

L’Entreprise LMS en collaboration avec ses partenaires se met à votre entière disposition.

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
2 Comments
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
DANSOU

J’apprecie beaucoup l’Expérience que vous nous partager

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x